Norbert Elias au travail: à propos de Freud (12 mai 2012)

Norbert Elias au travail

Les Samedis du Groupe d’Analyse Politique

 

 

Samedi 12 mai 2012, 10h30-13h : à propos de Freud

Autour de Au-delà de FreudSociologie, psychologie, psychanalyse (Paris, La Découverte, « Textes à l’appui/laboratoire des sciences sociales », 2010). Avec Marc Joly (politiste et cotraducteur de l’ouvrage, ATER à l’Université de Rouen, auteur de Devenir Norbert Elias) et Claire Pagès (philosophe, ATER Université de Nancy II, auteur de Freud, Ellipses, 2008).

Centre Malher –10h30-13h

9, Rue Malher 75004 (salle 309, 3e étage)

Bus : Lignes 76 et 96 / Métro : St Paul (Ligne 1)

 

Coordinateurs et contacts:

Bernard LACROIX lacroix_b@yahoo.fr

Arnault SKORNICKI askornicki@u-paris10.fr

Norbert Elias au travail Les Samedis du Groupe d’Analyse Politique

Norbert Elias au travail

Les Samedis du Groupe d’Analyse Politique

  

Centre Malher –10h30-13h

9, Rue Malher 75004 (salle 309, 3e étage)

Bus : Lignes 76 et 96 / Métro : St Paul (Ligne 1)

 

Coordinateurs et contacts:

Bernard LACROIX lacroix_b@yahoo.fr

Arnault SKORNICKI askornicki@u-paris10.fr

 

Norbert Elias au travail

Les Samedis du Groupe d’Analyse Politique

 

 

Cet atelier périodique se propose de « travailler » Norbert Elias, à savoir, de revenir collectivement moins sur l’exégèse de son œuvre, que sur l’usage de sa sociologie, tout spécialement dans l’analyse de la politique. Devenue sur le tard, en France, une référence commune et consacrée de chercheurs de toutes disciplines (sociologie, histoire, science politique, « socio-histoire »…), la figure d’Elias risquait par là même de se figer dans quelques grands motifs aussi connus que fétichisés : « processus de civilisation », « société de cour », « autocontrainte », « configuration », « habitus national », etc.

On ne s’interdira pas de revenir sur tous ces grands marqueurs de la sociologie éliasienne, au contraire. Mais on privilégiera à cette fin des textes méconnus, non traduits en langue française ou en cours de traduction ; le dialogue entre chercheurs de divers horizons théoriques prêts à expliciter leurs usages de la sociologie de Norbert Elias sur leurs divers terrains ; en espérant que ces usages pratiques en diront autant sinon plus sur la fécondité de son travail que la lecture seule de ses textes. Le Groupe d’Analyse Politique entend ainsi poursuivre une entreprise engagée depuis longtemps, notamment avec le collectif de 1997 dirigé par Bernard Lacroix & Alain Garrigou, Norbert Elias, la politique et l’histoire, et prolongée par toute une série de travaux consacrés à la sociogenèse de l’État (notamment parlementaire) et de l’ordre politique. Cet atelier périodique entend rassembler ces efforts et leur donner un cadre pour les poursuivre avec tous celles et ceux concernés par l’usage d’Elias dans l’analyse sociale des formes de l’activité politique.

Un mot, enfin, sur la forme et le cadre de ce travail collectif : atelier plutôt que séminaire, il tendra davantage à la libre discussion scientifique qu’à la conférence ex cathedra ; à la table ronde qu’à la leçon professorale. Tous les chercheurs-ses, les doctorant-e-s intéressé-e-s par le sujet sont les bienvenu-e-s. Pour l’année présente, la fréquence de l’atelier sera bimestrielle, le samedi en fin de matinée.

 

 

Calendrier 2012

 

28 Janvier, 10h30-13h :  Autour d’une partie inédite du Procès de Civilisation : Problèmes de traduction et perspectives. Avec Bernard Lacroix (Professeur de science politique, Paris Ouest Nanterre) & Anne-Marie Pailhès (Maître de conférences en allemand, Paris Ouest Nanterre).

17 Mars, 10h30-13h  :  Autour d’un inédit d’Elias, « Conflits de générations et célébrations nationales : analyse et perspectives », publié dans Cultures & Conflits, n°81-82, p. 23-47, http://conflits.revues.org/index18095.html. Avec Laurent Bonelli (politiste, maître dé conférences Paris Ouest Nanterre), Bernard Lacroix.

12 mai, 10h30-13h :  Autour de Au-delà de FreudSociologie, psychologie, psychanalyse (Paris, La Découverte, « Textes à l’appui/laboratoire des sciences sociales », 2010). Avec Marc Joly (politiste et cotraducteur de l’ouvrage, ATER à l’Université de Rouen) et Claire Pagès (philosophe, ATER Université de Nancy II).